Artist Statement

My work over the past few years has been devoted to exploring the dual themes of utopia and dystopia. Working in a non-traditional figurative style, my work has a strong connection to storytelling; my paintings are usually constructed as static or suspended narratives that often suggest the appearance of montage. In my most recent paintings and drawings, a range of modern and popular imagery, from figures and caricatures to landscapes to works of architecture, are taken from their conventional contexts and reconfigured into unusual and sometimes anachronistic “genre scenes”. I would describe my working process as a kind of extraction system that pulls concepts from the world of objects, ideas and observations and then folds them into another reality, rethinking and reformulating that world into another. For me, this is something related to the work of allegory: everyday objects and places with their literal meanings are transformed in the process of recreating them on the canvas and endowed with another, poetic meaning. At the same time, the form of this process allows for the different elements on the canvas to confront one another much like in the cutting-and-pasting of montage, where the seamless continuity of our perceived reality is disturbed by the incompatible combinations of objects, scale, textures and tones within the frame of the painting. It is in this appropriation and undermining of utopian appearances that I have sought to develop my chosen theme through the formal process of painting.

Déclaration de l’artiste

Je me consacre depuis quelques années à l’exploration du double thème de l’utopie et la dystopie. Comme je travaille dans des modalités non-traditionnelles de la figuration, je considère mon œuvre comme un art narratif: mes tableaux sont typiquement construits comme des récits interrompus ou suspendus dont les formes ressemblent souvent à des montages. Dans mes tableaux et dessins les plus récents, une série de fragments, tirés de l’imagerie moderne et populaire allant de figures et de caricatures aux paysages et à des éléments architecturaux, sont coupés de leur contexte et sont reconfigurés en de drôles de tableaux, parfois dans le genre anachronique. Je décris ma démarche artistique comme étant une sorte de système d’extraction qui, à partir du monde des objets, qui suscite des idées et des observations, produit des concepts et les incorpore ensuite dans une autre réalité, reconceptualisant et reformulant ce monde en en créant un autre. Elle est comparable à l’allégorie : le sens littéral de certains lieux et de certains objets est sans cesse transformé au cours du processus de recréation sur la toile et est investi d’une autre signification poétique. En même temps, la forme que prend ce travail fait en sorte que les différents éléments dans le tableau s’affrontent comme c’est le cas dans la pratique du montage, où la prétendue continuité de notre réalité est bousculée par la juxtaposition des objets, des échelles, des textures et des tonalités présents dans le cadre. C’est dans la perspective d’une telle appropriation et critique des apparences utopiques que j’ai choisi de développer ce thème dans le processus formel de la peinture.